Notre Hôtel

Dans l’hôtel La Torre vous trouverez des chambres spacieuses tout confort pour un séjour inoubliable.

Toutes les chambres ont une salle de bain privée, air conditionné et chauffage, TV écran plat, wifi gratuit, téléphone, bureau, grande armoire et miroir.
Les salles de bains sont équipées de sèche-cheveux et articles de toilette.
Sur demande, vous pouvez louer un coffre-fort.

Pour tous les clients, il y a un parking privé et gratuit.
L’hôtel propose également une pièce pour ranger bagages, vélos ou matériel de surf gratuitement.

Dans l’hôtel, vous pouvez trouver de nombreuses options de divertissement.
Dans la zone de réception il ya une télévision et un ordinateur à votre disposition.
Dans les jardins il y a une terrasse panoramique, un espace avec des chaises longues, des jacuzzi et un sauna.

A la réception, vous pouvez obtenir toutes les informations sur les parcs naturels, les alentours de Tarifa et réservez vos activités comme planche à voile, plongée, randonnée, escalade, VTT, observation de baleines et de dauphins, observation d’oiseaux, équitation et excursions au Maroc.

L’hôtel est situé dans un site historique, où a eu lieu la célèbre bataille de Salado:

Historia del lugar Hotel La Torre TarifaVers la fin du XIIIe siècle, un nouveau pouvoir politique s établit en Afrique du Nord: les Mérinides. En 1275 ils traversèrent le Détroit de Gibraltar, débarquèrent à Tarifa et ravagèrent  l’Andalousie chrétienne.

Vers les années 30 du XIVe siècle, les musulmans se concentrèrent de nouveau sur la péninsule; l’émir du Maroc Abum-L-Hacen commença à transporter des troupes à Algésiras. La menace devenait réelle, fait reconnu par le roi Alphonse XI de Castille.

Tarifa était assiégé  mais se défendait vaillamment, grâce à l’héroïsme de ses guerriers dirigés par le maire Juan Alonso de Benavides. Le dimanche 29 Octobre 1340,  l’armée chrétienne menée par les rois de Castille et Portugal arriva. Ils décidèrent de s’installer dans la  plaine à proximité de «la Peña del Ciervo », connue aujourd’hui comme « La Torre », à quelques kilomètres de Tarifa et à vue de ses adversaires. Ils décidèrent de livrer bataille le lendemain, mais avant, Juan Manuel prépara une stratégie habile et  envoya discrètement un détachement de mille cavaliers au siège de Tarifa. L’idée était qu’ils puissent, pendant la bataille à venir, faire face aux musulmans par derrière, ce qui d’ailleurs se passa.

L’avant-garde devait passer à gué le ruisseau Salado, mais les troupes chargées de son passage ne se décidèrent pas vu le grand nombre des effectifs de l’armée maure. L’indécision fut rompu par les frères Laso de la Vega, qui, plus audacieux que le reste, traversèrent un petit pont pour passer le ruisseau. Voyant cela et se rendant compte que le roi approchait, le reste de la troupe lança l’attaque en traversant le Salado.

L’empreinte de la bataille de Salado est toujours vivante dans notre pays. Les étendards capturés aux musulmans s’exhibent dans la cathédrale de Tolède. Les conséquences politiques et militaires de la bataille de Salado furent énormes. “Cette victoire a signifié la fin des attaques d’Afrique du Nord.”